Opportunité de Bâle IV : COVID-19 : l'impulsion pour un changement constructif

Un verre à moitié plein

La pandémie COVID-19 offre un catalyseur aux institutions financières pour générer un changement structurel fondamental alors qu'elles cherchent à mettre en œuvre les réformes de Bâle et à apporter des changements positifs dans une situation négative. Alors que l'économie mondiale se dirige inexorablement vers une nouvelle normalité, il est plus important que jamais que les institutions financières préparent de manière réfléchie leurs plans stratégiques à moyen et long terme et soient prêtes pour ce que l'avenir pourrait leur apporter.

Opportunité de Bâle IV : COVID-19 : l'impulsion pour un changement constructif

Un impact de grande envergure de Bâle IV

Appelées "Bâle IV", les réformes de Bâle III ne sont pas seulement l'ensemble le plus récent des exigences de Bâle qui nécessiteront une mise en œuvre minutieuse par les institutions financières ; elles sont bien plus que cela. Les révisions du cadre original de Bâle III modifieront presque toutes les approches de calcul des actifs pondérés en fonction des risques (RWA), qui dictent le montant de capital que les banques doivent détenir pour couvrir le risque de crédit, le risque de marché et le risque opérationnel. Les règles de Bâle IV visent à réduire l'écart entre les résultats des actifs pondérés en fonction des risques entre l'approche fondée sur les notations internes (IRB) et l'approche standardisée (SA). Cela pourrait avoir un impact considérable sur les modèles d'activité et d'exploitation des institutions financières, en particulier à l'ère de la COVID-19 et au-delà.

Le sursis donne aux banques plus de temps pour élaborer des stratégies...

Reconnaissant la gravité de la crise qui touche les institutions financières ainsi que les défis de Bâle IV, l'organe de surveillance du Comité de Bâle a reporté les dates de mise en œuvre des normes en vigueur d'un an - au 1er janvier 2023. Ce sursis reconnaît la gravité de la crise à laquelle sont confrontés les établissements financiers. D'un autre côté, il donne aux banques plus de temps pour adopter une approche stratégique plutôt que tactique.

...mais il y a beaucoup à considérer

Les implications réelles de Bâle IV dépendront des structures de portefeuille et des modèles d'entreprise de chaque banque. Et COVID-19 ajoute une nouvelle dimension au processus, nécessitant une révision de la planification des scénarios pour évaluer l'impact total de la pandémie. En outre, de nouvelles méthodes de gestion et de communication des données seront également nécessaires, ce qui rendra de plus en plus indispensable l'adoption d'une approche globale par les banques. Pour relever ces défis, les établissements doivent optimiser leurs ressources, notamment en adaptant les processus de gestion des données, de rapports réglementaires et d'audit, qui sont souples et fondés sur la technologie.

Comment arriver à moitié plein et non à moitié vide

Dans le cadre de Bâle IV, plusieurs obligations de calcul et de déclaration deviendront plus complexes, augmentant le besoin d'architectures puissantes qui constituent la base d'une série de calculs complexes de capital et de liquidité liés à Bâle. La mise en œuvre de l'architecture flexible du dictionnaire de données AxiomSL, les mises à jour transparentes des calculs, l'analyse approfondie des données et des processus, la transparence des calculs des modèles et une lignée de données complète et dynamique renforcent les processus de reporting réglementaire d'une institution, de bout en bout. La capacité à identifier et à traiter les chevauchements de données, associée à l'accès à des données granulaires à l'échelle de l'organisation, permettra en fin de compte d'améliorer les pratiques internes et de générer des changements positifs dans les modèles commerciaux. Cela conduira sans doute à la création d'un avantage concurrentiel durable au fil du temps, tout comme la nouvelle norme s'installe. Grâce à la technologie éprouvée d'AxiomSL, les organisations peuvent satisfaire aux exigences et fournir l'intégrité et la vérifiabilité des données que les autorités de régulation exigent dans un paysage réglementaire en constante évolution.

Vus sous l'angle approprié, les défis de Bâle IV et de COVID-19 peuvent facilement devenir une opportunité de changement constructif.

Ce blog donne un aperçu de l'article complet que vous pouvez lire ici.

Nous vous invitons à explorer des articles d'actualité sur des sujets connexes à l'ère de la COVID-19 :

Articles connexes :


Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site web. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Accepter